• Barceloneta Beach (3)

    Barceloneta Beach (3)

    Les villes s'apprivoisent, ou plutôt elles nous apprivoisent ; elles nous apprennent à bien nous
    tenir, elles nous font perdre, petit à petit, notre gangue d'étranger ; elles nous arrachent notre
    écorce de plouc, nous fondent en elles, nous modèlent à leur image - très vite, nous abandonnons
    notre démarche, nous ne regardons plus en l'air, nous n'hésitons plus en entrant dans une station
    de métro, nous avons le rythme adéquat, nous avançons à la bonne cadence, et qu'on soit
    marocain, pakistanais, anglais, allemand, français, andalou, catalan ou philippin, finalement
    Barcelone, Londres ou Paris nous dressent comme des chiens.
    (Mathias Enard)

    _____________ Cliquez sur l' image pour la voir en grand  ____________________

    « Barceloneta Beach (2)le Monde à sa fenêtre ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Décembre 2017 à 08:13

    Il est étonnant,  ce bâtiment-monument étrange dont on se demande bien ce qu'il peut être, et dont tu as su saisir le mystère dans cette image de réunion nocturne. Et auquel le noir et blanc sied fort bien, une fois de plus. Presqu'aussi bizarre que cette citation !

      • Samedi 23 Décembre 2017 à 23:05

        J'ai trouvé ce que c'est: Sculpture de Rebecca Horn "L'estil ferit" sur la plage de Barcelone.

        Grand merci NiKole.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :