• La Passerelle

    passerelle Lecreulx

    En général, je ne change rien à ce qui se passe, je regarde, j’attends. Simplement,
    à chaque photo, je suis impressionné par une situation, et j’essaie de trouver la bonne
    place où pouvoir placer mon instantané, pour que le réel se révèle dans sa vérité la
    plus vive. Il y a un vrai plaisir à trouver la place juste, cela fait partie de la joie de la
    prise de vue, et c’est quelquefois aussi un tourment, parce qu’on espère des choses
    qui ne se passent pas ou qui arriveront quand vous ne serez plus là.

    (Willy Ronis)

    _____________ Cliquez sur les images pour les voir en grand ____________________

    « Fenêtre sur... (IV)Les Alpes... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 18:39

    Belle citation, autour de  laquelle on pourrait beaucoup discuter. C'est sûr que la photo nécessite(rait) d'être au bon moment à la bonne place, c'est en tout cas l'impression qu'on a. Il y a aussi cette sensation fugace et frustrante que, si vous aviez, une seconde avant, appuyé, vous auriez eu cette expression que vous attendiez. Il y a enfin, ce p...tain d'appareil qui n'en finit pas d'enregistrer la photo précédente quand vous voudriez prendre la suivante, mais là, il s'agit de technique, de maîtrise (t'as qu'à prendre en rafale, andouille ...) Et il y a encore cette interrogation -la mienne en tout cas- en face de la réaction potentielle du sujet qui nous voit le photographier (ça me rappelle mon post du 17 octobre 2012) : sur votre photo, on devine que le jeune homme vous voit : je me demande ce qui passe dans leur tête à ce moment-là (je me demande ce qui passerait dans ma tête si un(e) inconnu(e) me photographiait par surprise).

    2
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 19:36

    En tous les cas, quoique pense le jeune homme, en admettant qu'il ait déjà compris qu'il serait dans le cadre, le placement est très bien trouvé. La passerelle effaçant un décor urbain que l'on devine sans charme tout en laissant libre la place que méritent ces beaux branchages.

     

    3
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 22:04

    Entre la citation et vos commentaires, il y a à lire aujourd'hui et à penser !

    Cette photo, j'ai la même sans personne, prise 1 seconde avant. Elle n'a pas le même charme et elle ne vous aurait  pas interpellée ainsi, alors qu'à la base c'est la passerelle et les arbres qui étaient mon sujet...
    La photo est, en dehors de ses contraintes techniques, une partie de hasard ...

    ( "La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard" John Stuart Mill )
     

    Bonne soirée.

    4
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 09:40
    MamLéa

    Passerelle et rue Lecreulx... un bien bel endroit. (je vous conseille le p'tit restau Géorgien au coin).

    En fait, bien souvent, la plus belle photo est "celle qu'on n'a pas faite" ; parce qu'on a pas été assez rapide, qu'on n'a pas eu la bonne lumière au bon moment, ou le bon réfexe... et qu'on est conscient d'être passé à côté de quelque chose. J'en ai plusieurs, dans ma tête.

     

    Bonne journée b-b, en attendant la neige.

    5
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 19:09

    Un ptit coin que j'aime bien oui. Merci pour l'info sur ce resto, je me posais la question !

    Merci, bonne soirée. (heuuuu, la neige j'ai déjà donné mardi, mercredi, et un peu ce soir sur Paris, alors si on pouvait éviter encore demain....)

     

    6
    MyZ
    Samedi 19 Janvier 2013 à 01:03

    Je vous ai laissé entre photographes - ce que je ne suis pas, même occasionnellement, je n'aime la photo que chez les autres - et c'était intéressant à lire, comme est toujours enrichissante l'approche d'un univers étranger.

    Et merci au hasard, pour vous (et nous) avoir offert une si belle photo... :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :